Monnaies, médailles et antiques
Sacre de Jean le Bon,
Grandes Chroniques de France
Médaillier du prince de Condé
Charles V, Grandes Chroniques de France, Jean Fouquet
 
La naissance du Cabinet des médailles
Le département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France porte l'appellation traditionnelle de "Cabinet des médailles" ou "Cabinet de France". II est en effet né de la collection des rois de France. Dès le Moyen Âge, Philippe-Auguste, Jean le Bon ou Charles V avaient rassemblé dans leur trésor toutes sortes d'objets anciens précieux et rares : manuscrits, orfèvrerie, pierres gravées et déjà, sans doute, des monnaies antiques, désignées sous le nom de "médailles" jusqu'au XIXe siècle. Amassée pour le plaisir mais aussi réserve de sécurité, cette collection connut bien des vicissitudes : mises en gage ou pillages ne l'épargnèrent pas. II fallut attendre les dommages définitifs causés dans les collections royales par les guerres de religion et la création par Charles IX de la charge de "garde particulier des médailles et antiques du roi" pour que l'on assiste à l'émergence de la notion de patrimoine de la couronne. À partir d'Henri IV, qui nomme à cette charge Rascas de Bagarris, les collections ne seront plus jamais dispersées.