Fête triomphale et naumachie sur la Seine pour l'entrée royale d'Henri II à Rouen en 1550

Spectacle nautique donné lors de l'entrée royale d'Henri II et de Catherine de Médicis à Rouen, le premier octobre 1550

Estampe : eau-forte, coloriée ; 39,5 x 27,5 cm

Rouen, 1550
BnF, département des Arts du spectacle, Ra-E-7
Cote cliché pour toute demande de reproduction : RC-B-06159

Les entrées royales aux XVIe et XVIIesiècles étaient de véritables fêtes populaires mais elles jouaient également un rôle important dans l'affirmation du pouvoir royal. L'entrée royale de 1550, offerte à Henri II et à Catherine de Médicis par les citoyens de la ville de Rouen, fut l'occasion d'une fête où d'authentiques brésiliens et des normands déguisés en "sauvages" donnèrent un spectacle. Plus tard, la Seine fut le théâtre d'un triomphe de Neptune, accompagné de tritons, de sirènes et d'animaux marins, puis d'une naumachie - ou bataille navale - fictive, causant "un grand ébahissement, à gens non accoutumés à telles furies de guerre, et néanmoins, un joyeux contentement, voyant qu'en un tel et si violent assaut d'armes tranchantes, et âpreté de feu, n'y eût aucun endommagé en sa personne". Le livret publié en 1551 donne tous les détails de la fête. La planche gravée réunit d'ailleurs les deux épisodes - triomphe marin et naumachie - en une seule représentation. La ville de Lyon avait donné une semblable naumachie, sur la Saône, lors de l'entrée royale d'Henri II en 1548.