retour au sommaire
Galeries Mazarine et Mansart
 
Galerie Mazarine
Les deux galeries d'expositions, "Galerie Mansart" au rez-de-chaussée et "Galerie Mazarine" au premier étage, relient la Bibliothèque à sa partie la plus ancienne, remontant au xviie siècle. Ces galeries formaient une aile du palais du cardinal Mazarin, ouvert au sud sur la rue des Petits-Champs.

Le décor de la galerie haute, appelée actuellement "Galerie Mazarine", fidèlement restaurée entre 1975 et 1978, marque une étape importante de la diffusion de l'art baroque en France. L'auteur des fresques du plafond à voussures est Gian Francesco Romanelli, élève de Pierre de Cortone. Il est appelé spécialement de Rome par Mazarin qui refusa les sujets d'histoire romaine que le peintre lui proposait, à l'exception de Romulus et Remus. Il préféra le thème des Métamorphoses d'Ovide, ou bien des sujets héroïques et mythologiques à la mode depuis le siècle précèdent, pour ces fresques encadrées de stucs et de médaillons en camaïeu. Au centre du plafond est représenté le roi des dieux, Jupiter, avec son aigle sur un nuage, foudroyant les Géants révoltés. Autour on peut reconnaître Le jugement de Pâris, Apollon et Daphné, ou encore l'incendie de Troie et l'Enlèvement d'Hélène.

Grimaldi, dit "le Bolognese" , orna de paysages les voussures de fenêtres et les niches.

La galerie Mansart, aujourd'hui "Galerie de Photographie", a perdu une partie de son plafond à grisailles, de ses fresques murales et son dallage de marbre blanc et rose. Seuls demeurent les stucs, avec les grands M majuscules et les chapeaux cardinalices, les enroulements végétaux, les rinceaux d'acanthe, les pilastres et les dauphins.
On note au plafond quatre panneaux ovales représentant des scènes équestres peintes en camaïeu gris et un panneau central peint par Grimaldi vers 1649 représentant des éléments d'architecture feinte avec ciel.