retour au sommaire
Cour d'honneur
 
Cour d'honneur
En franchissant le porche, le visiteur croise quatre statues en marbre de la deuxième moitié du XIXe siècle: l'Imprimerie par Labatut, la Gravure par Hugues, le Manuscrit par Coutan et la Médaille par Becquet.

La cour d'honneur conserve dans sa partie centrale une façade du xviiie siècle, classée "monument historique", seul vestige extérieur des travaux de 1'architecte Robert de Cotte. La salle du premier étage, terminée en 1735 par son fils, Jules-Robert, et appelée a 1'epoque Galerie Neuve, abrite aujourd'hui les Manuscrits occidentaux. Jean-Louis Pascal fit en effet changer le comble en bois par un comble en fer qui pouvait ainsi abriter des magasins de livres. Les nombreuses parties de la façade et les sculptures dégradées ou remplacées par du plâtre furent à la même époque réparées en pierre ou en ciment métallique, les soubassements furent refaits et toutes les menuiseries des fenêtres changées. Au rez-de-chaussée, Jean Louis Pascal aménagea le bureau de l'administrateur et son vestibule.
La composition qui orne le fronton - "la Science servie par des génies" , par Degeorge - a été ajoutée a 1'extrême fin du xixe siècle pour remplacer les armes royales détruites pendant la Révolution.

L'aile nord, également élevée par Jules-Robert de Cotte sur les plans de son père, fut reconstruite sur le modèle ancien en 1877 par Pascal. Son tympan triangulaire porte une allégorie casquée de la Géographie promenant le compas sur le globe terrestre.

C'est à Henri Labrouste qu'on doit les façades sud et ouest de cette cour puisque il rase ce qui restait de la grande galerie de l'Hotel de Nevers pour élever à sa place une façade néoclassique en 1870-1872. C'est aussi Labrouste qui construit en 1867 le bâtiment qui abrite le Hall d'accès à la salle de lecture qui porte son nom .